Les origines des étiquettes à bagages des hôtels

Les origines des étiquettes pour bagages d'hôtel peut probablement être attribuée aux cartes de visite que les hôtels commandaient couramment avec leurs autres articles de papeterie, tels que les lettres et les factures, dans la seconde moitié du XIXe siècle. Ces articles comportaient souvent une image gravée sur cuivre de l'hôtel et un texte relatif à son emplacement. Ces cartes servaient de support publicitaire à l'établissement.

Certains éléments suggèrent que les cartes de visite des hôtels étaient parfois apposées sur les bagages, probablement pour faciliter leur transport vers le bon établissement. En 1900, les hôtels fournissent régulièrement aux voyageurs des étiquettes pour leurs bagages. Les bagages décorés d'étiquettes provenant de lieux importants et exotiques sont devenus un symbole de la classe et du statut d'une personne.

Le début du 20e siècle a vu des changements dans la conception graphique des étiquettes pour bagages d'hôtel. Les dessins sont passés d'images détaillées (directement issues des premières gravures sur cuivre), avec des couleurs limitées, à un style simplifié mais très coloré, spectaculaire et accrocheur (voir les images ci-dessus). Les dessins sur les étiquettes reflètent à leur tour les styles Art nouveau et Art déco et les hôtels commencent à utiliser les étiquettes comme outil promotionnel.

Alors que les premières étiquettes représentaient principalement les hôtels eux-mêmes, les modèles ont évolué pour inclure des vues emblématiques des villes dans lesquelles se trouvaient les hôtels, souvent sous la forme de représentations de monuments architecturaux importants tels que la tour penchée de Pise ou les pyramides de Gizeh. Les caractéristiques géographiques, telles que les montagnes et les lacs ont également été représentés.

L'utilisation des étiquettes de bagages d'hôtel s'est poursuivie jusque dans les années 1950, et même au-delà dans certains hôtels de luxe dans des lieux exotiques,. Mais l'avènement du tourisme de masse et le transfert plus automatisé des bagages ont réduit l'attrait et l'utilisation de l'étiquette à bagages.

Source : Centre Canadien d'Architecture (CCA)